Portail parents

Conseils destinés aux parents: éducation des enfants, gestion des conflits familiaux…

Education

Zoom sur le métier de surveillant de baignade

Il n’est pas rare, pour les jeunes aimant la natation, de trouver un petit boulot en tant que surveillant de baignade tout au long de l’année ou en été sur la plage. Quelle est la nature du poste ? Quelle formation faut-il suivre ? Où peut-on exercer ? On vous dit tout sur ce travail passionnant et très demandé.

La mission du surveillant de baignade

surveillant de baignade à la piscine

Le surveillant de baignade est chargé de la surveillance des baigneurs. Dans ce cadre, il doit être prêt à tout moment à intervenir en cas de problème. Être surveillant de baignade, c’est assurer un travail de prévention dans 99% des cas, mais parfois l’action s’impose.

La présence du surveillant de baignade est primordiale autour des bassins ou au bord de la plage. En effet, en vacances il est tentant de prendre les règles de sécurité à la légère ou de relâcher un peu trop la surveillance des enfants. C’est alors que les accidents se produisent. Le surveillant de baignade est donc là pour rappeler ce qui est dangereux ou interdit, et intervenir rapidement en cas de risque de noyade.

Il doit donc être très attentif. Si les interventions sont rares, elles sont néanmoins parfois nécessaires. Sans pour autant avoir avec lui un véritable équipement de pompier, le surveillant de baignade et particulièrement les sauveteurs en mer, ont besoin de matériel de secours spécifique comme un défibrillateur semi-automatique professionnel, un oxymètre de pouls, un aspirateur de mucosités électrique, une corde de sauvetage aquatique, une chaise d’évacuation, etc.

Ce travail est valorisant puisqu’il existe une certaine bienveillance autour du surveillant de baignade. C’est une profession respectée. C’est également un travail très gratifiant puisque les responsabilités sont grandes. C’est un excellent job d’été pour les personnes en bonne condition physique, ayant le sens des responsabilités et aimant la pédagogie et le travail en extérieur. Car avec certains diplômes, il est également possible de dispenser des cours de natation. En bref, un travail gratifiant et complet, qui ajoute de la valeur à un CV.

Quelle formation ?

surveillante-baignade-ocean

Il existe 3 niveaux de formation pour devenir surveillant de baignade. Ces diplômes sont nationaux.

Le BSB (Brevet Surveillant de Baignade)

Ce diplôme permet de devenir surveillant de baignade dans les centres de vacances et de loisirs. Valable 5 ans, il est composé de 4 épreuves pratiques et de 2 oraux. Pour passer le BSB, il faut être majeur, posséder un certificat médical attestant de sa bonne santé, et être titulaire du PSC1.

Le BNSSA (Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique)

Ce diplôme permet au titulaire de surveiller des piscines privées mais également des plages privées ou publiques.

Le BNSSA n’est valide que si le titulaire suit chaque année une formation de secourisme et repasse tous les 5 ans certaines épreuves pratiques du diplôme.

Il est possible de passer ce diplôme si on est âgé de 17 ans minimum, et si l’on est titulaire du PSE1, un diplôme de secourisme en équipe. Un certificat médical est également demandé.

Le BPJEPS Activités Aquatiques et de la Natation (ex BEESAN)

Avec ce diplôme, le titulaire accède au titre de maître nageur sauveteur. Il peut alors surveiller les piscines privées ou publiques ainsi que les plages privées ou publiques. De plus, il lui est possible d’enseigner la natation.

Mais pour devenir maître nageur, il faut suivre une formation en alternance sur un ou deux ans, et valider 10 unités de formation. Pour passer le concours, il faut être en possession du PSE1 ou du BNSSA, être majeur et être en possession d’un certificat médical.

Le candidat doit également être capable de parcourir 800 mètres nage libre en moins de 16 minutes et réaliser un parcours aquatique chronométré. De nombreux autres tests écrits et oraux complètent la formation.

Horaires et rémunérations

Le surveillant de baignade travaille pendant les heures d’ouverture de la piscine ou de la plage (parfois des plages horaires très longues) et est aussi amené à travailler les week-ends ou en soirée.

Un surveillant de baignade débutant est rémunéré au SMIC. Certains centres de loisirs proposent une paye un peu plus élevée, mais demandent souvent aux surveillants de baignade de participer également aux animations en soirée par exemple.

Découvrir d’autres métiers du secteur des secours

Un croix rouge sur un drapeua

En ville, sur les plages, à la montagne ou lors d’événements, les secouristes sont toujours présents pour veiller au grain. Le secteur est sans cesse à la recherche de nouveaux talents pour garantir la sécurité de tous.

Si vous aimez aider les autres, les métiers actifs et que travailler dans l’urgence ne vous fait pas peur, alors les métiers du secours sont faits pour vous. En voici quelque-uns :

Sauveteur en montagne

Ange gardien des pistes, le sauveteur en montagne porte secours aux personnes en difficulté, anime des ateliers de prévention, sécurise des événements sportifs en montagne, etc. Si on pense naturellement aux sports d’hiver, le sauveteur en montagne peut aussi intervenir en cas d’accidents de canyoning ou spéléologie. Une bonne condition physique et une disponibilité à toute heure de la journée ou de la nuit sont nécessaires pour exercer ce métier.

Secouriste

En France, le métier de secouriste n’existe pas vraiment. Mais alors, si vous êtes passionné de secourisme qu’elles options s’offrent donc à vous ?

Tout d’abord, devenir secouriste formateur pour assurer les formations des civils au PSC1, au diplôme de SST ou au secourisme en équipe. Vous pouvez aussi vous tournez vers les sapeurs-pompiers qui sont amenés à porter secours chaque jour, dans l’exercice de leur fonction.

Médecin ou infirmier du SAMU

Le SAMU est l’organisme qui, en France, s’occupe des urgences de santé qui se déclenchent à l’extérieur de l’hôpital. Le personnel du SAMU travaille à la fois sur le terrain, dans son unité mobile hospitalière et à l’hôpital. Une équipe de SAMU est constituée d’un médecin, d’un médecin régulateur, d’un infirmier et d’un conducteur. Pour devenir médecin du SAMU, vous devrez suivre la formation de médecin urgentiste, et pour devenir infirmier du SAMU celle d’infirmier.